Techniques et outils utilisés

Je vous offre une mixité théorique qui unit différentes techniques de façon à m'adapter au mieux à votre problèmatique,
et vous offrir la meilleure efficacité. C'est ce que l'on appelle une approche intégrative ...

Cliquer simplement dans chaque onglet qui vous intéresse afin d'obtenir de plus amples détails.

LE COACHING DE VIE ET DEVELOPPEMENT PERSONNEL

On appelle développement personnel toute démarche de changement dans laquelle la personne prend le risque de s’auto-responsabiliser, en vue de remettre en cause ses façons d’être, ses modes de pensée, ses croyances, ses certitudes et ses comportements au quotidien.
Le coaching individuel de vie et développement personnel consiste à accompagner une personne à un moment clé de sa vie, à partir des besoins qu’elle exprime, et jusqu'à l’atteinte de ses objectifs.
Cette technique remonte à Socrate qui la pratiquait sous le nom de maïeutique, ou « accouchement des âmes ». A la différence d’une thérapie, le coaching de vie ne répond pas à une souffrance psychologique : il vise l’épanouissement du coaché via le déploiement de sa créativité et de ses talents.
Le coaching de vie est une méthode basée sur votre parole, prise en compte par une Écoute Active et Bienveillante, dont l'objectif principal est de mettre à votre disposition des Clefs Dynamiques de Changement qui vous permettront de modifier votre vie le plus rapidement possible et pour aller de plus en plus de mieux en mieux. Le coaching de vie n'est pas une thérapie, mais s'intéresse à votre PRÉSENT, c'est à dire à ce que vous voulez changer MAINTENANT dans votre vie.
Le coaching de vie a ainsi pour objectif de comprendre votre mode de fonctionnement et de vous aider à sortir des "schémas" (la plupart du temps inconscients) dans lesquels nous sommes quasiment tous "coincés". 
Le coaching de vie vise à comprendre ce qui vous freine afin de vous permettre la mise en place de NOUVEAUX COMPORTEMENTS,  pour avancer le plus sereinement possible et ATTEINDRE LES OBJECTIFS et  vivre pleinement les projets que vous visez.
Le coaching de vie amène à plus de performance et de succès, d’autonomie et de réalisation de soi grâce au développement de son propre potentiel et savoir-faire. Le coaching de vie est indiqué pour des raisons diverses qui concernent tous les volets majeurs de l'existence.
Ainsi peut-on solliciter un accompagnement sur les plans professionnel, personnel, familial ou social...
Que l’on soit cadre supérieur ou en recherche d'emploi, sportif, homme, femme, jeune ou retraité, toute personne peut un jour ou l'autre avoir besoin d'un coaching si elle est désireuse d'aborder une situation nouvelle dans les meilleures conditions.
Le coaching de vie est un formidable outil d'accompagnement personnalisé prévu pour gérer votre problématique, retrouver votre bien-être, et vous conduire vers l'accomplissement de soi qui permet en faisant émerger des solutions propres à chaque personne pour qu'elle puisse changer sa vie. Le coaching de vie est un puissant levier de changement. Il vous aidera à trouver vos propres solutions et stratégies et de vous relier à ce qui fait vraiment sens pour vous, pour obtenir l'accomplissement et la réussite dans tous les domaines de sa vie.
Vous pourrez construire votre futur, vous libérer de ce qui vous empêche d'avancer, faire une simple pause dans votre vie, vous recentrer positivement sur vous-même, développer votre savoir-être, trouver un espace d'écoute bienveillante et sécurisante.
Le Coaching de Vie & Développement personnel vous permet de travailler sur vos émotions négatives. Il vous permet d’apprendre à à gérer votre motivation, travailler sur le manque d’estime de soi, les complexes, la timidité, la gestion du stress, la colère, les peurs, la dépendance affective, la déprime, le burn-out... 
Le Coaching de Vie vous permet de faire émerger vos compétences, d’acquérir de l’aisance et de l’équilibre. Il vous aide à améliorer votre vision de vous-même, prendre confiance en vous, développer votre intuition, avoir du charisme, à gérer les conflits, séduire votre futur partenaire, ou passer avec succès un entretien d’embauche, un examen ou un concours …
NOTA BENE / Dans l’entourage de celui qui l’entreprend, une démarche de développement personnel suscite souvent suspicion, opposition, voire rejet …   En se remettant en cause, la personne déstabilise les habitudes, les schémas acquis de ses proches et, dans un premier temps, elle doit s’attendre à des conflits qui risquent de renforcer sa solitude et ses difficultés relationnelles.  Mais quoi qu'il en soit, une démarche de développement personnel est fabuleuse et marquera assurément le début du reste de votre nouvelle vie !!!

LE MENTAL COACHING OU PREPARATION MENTALE

La préparation mentale se définit comme la « préparation à une épreuve par un apprentissage d’habiletés mentales et cognitives, dont le but principal est d’optimiser la performance personnelle de la personne tout en promouvant le plaisir de la pratique et en favorisant l’atteinte de l’autonomie ».
Pour réussir à atteindre un objectif, il faut travailler et développer différents aspects dont le technique, le tactique et le Psychologique…
La préparation mentale, ou mental coaching, est le versant psychologique de l'entrainement physique du sportif.
Elle permet à la personne d'accéder à ses ressources et de gagner dans sa tête avant de réaliser la performance dans la réalité.
A capacité égale, être accompagné d'un coach qui vous prépare mentalement, permet de faire toute la différence dans la réalisation de l’objectif.
La préparation mentale procure un mental de champion et est donc capitale et indispensable dans la préparation des situations à forts enjeux.
C’est pour quoi, outre les sportifs, le mental coaching s'adresse à toute personne concernée par la performance :  
Personnes publiques, Personnalités, Conférenciers, Dirigeants d’entreprise, Directeurs commerciaux, Scolaires, Préparation des Examens, Concours Grandes & Très Grandes Ecoles, Etudes supérieures, Entretiens d’embauche, Sportifs de haut niveau, Artistes …

LA THERAPIE BREVE CENTREE SOLUTION

Les psychothérapies brèves ont été développées dans les années 70, principalement au Mental Research Institut de Palo Alto en Californie. Elles ont donc maintenant plus de 40 ans d’existence et les résultats obtenus permettent aujourd’hui d’assurer de leur efficacité, y compris sur le long terme.
La Thérapie Brève s’est fixée comme objectif de résoudre le plus rapidement, le plus efficacement et le plus durablement possible la quasi plupart des problèmes psychologiques.
Les thérapies brèves sont issues d'un contre-courant des thérapies analytiques pour 2 raisons : d'une part parce que tout le monde ne pouvait, pour des questions financières, s'offrir une thérapie longue, il fallut trouver une méthode plus courte et néanmoins efficace, et d'autre part parce qu'il était nécessaire d'arriver rapidement à se sentir mieux dans son corps et dans sa tête sans s'engager dans une analyse de plusieurs années.
Les thérapies brèves ne cherchent pas à analyser les problèmes mais à trouver les moyens les plus efficaces pour les résoudre en se concentrant sur le "comment", et c'est la raison pour lesquelles la durée de la thérapie est considérablement réduite et ne se poursuit que de quelques séances à plusieurs mois seulement.
Elles sont donc plus rapides, moins chères et donnent souvent de meilleurs résultats que les thérapies analytiques.
Aujourd'hui, on sait que le changement peut être rapide, même si la source du symptôme remonte à plusieurs années. 
Alors que la thérapie analytique cherchant à répondre au "pourquoi" des maux, moins qu'au "comment" les guérir. (sans oublier que le fait de connaître la cause des difficultés ne les résout pas automatiquement) s'étale sur une durée bien plus longue.
En thérapie brève on se demande comment faire pour dépasser un problème, et on raisonne en terme de solutions plus qu'en termes de pourquoi, partant du principe " Qu'il est plus important de savoir comment ouvrir une porte, que de savoir comment la clé a été faite ou pourquoi cette clé a été capable d'ouvrir cette porte " 
Le travail se concentre sur les changements souhaités, et c'est pourquoi les thérapies brèves sont directives.
La thérapie brève repose vraiment sur une collaboration étroite entre le thérapeute et son client, et l'on parle ainsi souvent de "guidance".
Réellement, quand on parle de Thérapie Brève, il s'agit principalement de l’ensemble que forme la mouvance des Thérapies dites de Palo Alto, qui regroupent la Thérapie Brève Systémique, la Thérapie Brève Stratégique et la Thérapie Brève Orientée vers les Solutions.
La personne qui s'attaque à un problème en choisissant la voie des thérapies brèves s'engage sur parcours rapide qui va de 5 à 10séances, échelonnées sur 5 à 10 semaines, même si cela dépend également du ou des problèmes et de l'histoire personnelle de chacun. Des exercices concrets permettent de progresser rapidement de séance en séance. 
NOTA BENE / Une étude officielle de l'INSERM démontre la très grande efficacité des thérapies brèves par rapport aux thérapies analytiques notamment.
Notez que les changements sont tout à fait stables et durables dans le temps, et que ces changements peuvent fréquemment générer d'autres bénéfices qui ne faisaient pas partie de la demande initiale.
Notez surtout que les thérapies brèves présentent l'énorme avantage de réduire considérablement la durée d'une prise en charge. (l’important n’étant pas la brièveté de la thérapie mais son efficacité, et la brièveté n’en étant que la conséquence ...)
Ainsi, les premières évolutions apparaissent fréquemment dès les premières séances, pour ne pas dire, assez régulièrement, lors de la première séance …

LA THERAPIE BREVE INTEGRATIVE

La thérapie brève intégrative, variante de la thérapie brève “générale” est appelée TBI. 
Sa finalité est de pouvoir répondre rapidement à une problématique complexe.
De plus en plus utilisée, elle est reconnue pour son extrême efficacité.
Les thérapies brèves intégratives (TBI) intégrent tous les outils et tous les moyens thérapeutiques les plus efficaces connus à ce jour, et peu importe le courant théorique d'où ils proviennent : la programmation neurolinguistique (PNL), l'analyse transactionnelle (AT), la thérapie brève systémique (TBS), la thérapie cognitive & comportementale (TCC), la thérapie brève centrée sur la solution (TBCS), les thérapies stratégiques, la technique de libération émotionnellle (EFT), la thérapie de reprogrammation par les mouvements oculaires (EMDR) …

LES MEDECINES ALTERNATIVES COMPLEMENTAIRES

Les MAC, terme reconnu par l'OMS, regroupent des approches, des pratiques, des produits de santé et médicaux, qui ne sont pas habituellement considérés comme faisant partie de la Médecine Conventionnelle. Elles appartiennent à la catégorie des " Traitements Alternatifs " ou " Thérapies Complémentaires ". Elles sont également appellées Médecines Non Conventionnelles (MNC), Médecines Douces, Médecines Parallèles, Médecines Naturelles, Médecines Psychiques, Médecines Spirituelles, Techniques alternatives ou non conventionnelles de guérison... Ces méthodes auxquelles de plus en plus de personnes ont recours, permettent une réelle évolution de conscience qui redonne à chaque individu la responsabilité de son propre état de santé et de bien-être. La maladie n'arrive pas par hasard, mais signifie que quelque chose se passe dans la vie de la personne. Il est fondamental d'être à l'écoute de son corps et de comprendre sa part de responsabilité dans son "problème"de façon à pouvoir changer, et ensuite guérir. Les médecines alternatives travaillent sur l'harmonie entre le corps, l'esprit et les émotions. Les effets bénéfiques sont souvent extrêmement puissants et rapides. C'est pour quoi depuis plusieurs années déjà, elles ont commencé leur entrée à l'hôpital !

LA MEDECINE HOLISTIQUE


La médecine occidentale considère la maladie qui nous affecte, et en particulier l’organe ou la partie du corps touchée. La médecine holistique s’intéresse avant tout à l’être que nous sommes dans sa globalité. La première s’attache à éliminer les symptômes, la deuxième recherche les causes de la maladie. Dans cette démarche diamétralement différente, la médecine moderne nous considère comme des patients, par conséquent passifs (les deux mots ont la même origine latine patere, qui signifie subir). En effet, le médecin établit un diagnostic, délivre une ordonnance, prescrit un traitement … Dans la guérison holistique, nous ne sommes plus des patients. De passifs, nous devenons actifs. De spectateurs, nous endossons le rôle d’acteurs. Assumer cette responsabilité nécessite une sincère humilité et un réel courage. C’est avoir la lucidité de reconnaître que nous sommes le premier responsable de nos maux. Cette vision est aux antipodes de ce que nous croyons généralement, car nous avons appris à considérer, pour la plupart, que la maladie nous « tombe dessus », sans raison apparente ou légitime. Pour apprendre à nous guérir, nous devons changer de rôle. Nous devons adopter une attitude dynamique et participer activement à notre guérison. Nous devons devenir l’initiateur du processus qui nous fera recouvrer la santé, car au final, nous demeurons l’acteur principal de notre guérison ! Cette attitude résolue nécessite inévitablement des changements radicaux dans notre manière de vivre, nos choix, nos pensées, nos comportements, nos actes quotidiens. Cela ne signifie pas nous couper des moyens que met à notre disposition la médecine. Cela place simplement l’approche de la guérison dans une nouvelle perspective. Ainsi, dans cette démarche, les médecins, les thérapeutes, les spécialistes, nous apportent des moyens pour restaurer la santé.

LA MEDECINE INTEGRATIVE

La médecine intégrative incorpore des pratiques de la médecine occidentale et de la médecine complémentaire. Elle met à profit les meilleurs éléments disponibles des deux démarches thérapeutiques. Le fait qu'elle tient compte du rapport entre la vie psychique, biologique et spirituelle de la personne, qu'elle considère dans toutes ses dimensions, est une de ses plus importantes caractéristiques. L’un des principes de base de la médecine intégrative est de tirer profit des meilleurs soins offerts selon les approches conventionnelles et les approches complémentaires dans le but de parvenir le plus rapidement possible à la guérison du patient. La médecine intégrative s’articule autour de différents grands axes qui ont tous le même point commun : le patient. La relation entretenue entre le patient et son médecin prend une importance particulière et elle repose sur un climat de confiance. Le Dr Willms mentionne dans son article que, tout comme la médecine familiale, la médecine intégrative propose un modèle centré sur le patient où la contribution du médecin prend néanmoins davantage d'importance.

LES THERAPIES CORPS-ESPRIT (TCE)

On regroupe sous le nom de thérapies corps-esprit les thérapies qui mettent l’accent sur les interactions entre les pensées, les émotions, le psychisme et le corps physique. En anglais, on appelle couramment cela " mind-body medicine ". Il s’agit d’un concept qui propose de prendre en compte, dans quelque thérapie que ce soit, non seulement les aspects strictement physiques ou matériels, mais également ce qui relève de la " conscience ". Les grands médecins, philosophes et penseurs de l’Antiquité affirmaient que l’esprit influence la santé (Mens sana in corpore sano – et vice versa). On n’a toutefois pu entreprendre de vérifier scientifiquement cette notion que dans la deuxième moitié du XXe siècle, avec l’apparition de spécialités comme les neurosciences. C’est alors qu’on s’est mis à étudier, entre autres, l’influence que pouvaient avoir les pensées, les croyances, les émotions et les sentiments sur la mobilisation des défenses immunitaires par l’organisme, favorisant ainsi le processus de la guérison ...NB/ On parle de somato-psychique (interaction du corps avec le mental) ou psychosomatique (interaction du mental avec le corps physique).

LA MEDECINE PSYCHOSOMATIQUE ou PSYCHO-SOMATO-THERAPIE

La psycho-somato-thérapie est une méthode qui allie le corps et l'esprit, visant à soulager les blessures de l'Etre et comprendre les messages du corps.
Nous ne sommes pas corps ou esprit; nous sommes corps et esprit tout entier" disait George Sand.
Trouver les mots pour des maux, c'est à dire parler de ses émotions, permet de se libérer, d'apprendre à se connaître, et de soulager des troubles psychosomatiques.
La médecine psychosomatique est aussi vieille que la médecine. Du grec psukhê = l’« âme sensitive » et du grec soma = « corps », elle est la « médecine relative aux troubles organiques ou fonctionnels occasionnés, favorisés ou aggravés par des facteurs psychiques émotionnels et affectifs. Elle s’inscrit dans une prise en compte globale de la maladie ; certains parlent de « médecine holistique ». Au lieu de circonscrire les causes de maladie à des facteurs extérieurs (microbes, intoxications, etc.) ou intérieurs (le tout génétique de certains), elle inclut le rôle du psychisme comme facteur important dans l’étiopathogénie et dans la guérison.

NOTA BENE : Déjà au Vème siècle avant notre ère, en Grèce, Hippocrate et l’école de Cos plaident pour une médecine du corps et de l’âme qui a pour objet l’homme malade dans sa totalité, qui tient compte du tempérament du malade (les « humeurs hippocratiques ») et de son histoire. Hippocrate postule ainsi l’unité psychosomatique de l’homme. La maladie étant conçue comme une réaction globale de l’individu, l’intervention thérapeutique vise à rétablir l’harmonie perdue. De même, le philosophe Platon (427-347 av. JC) écrivait qu’ « On ne peut guérir la partie sans soigner le tout. On ne doit pas soigner le corps séparé de l’âme, et pour que l’esprit et le corps retrouvent la santé, il faut commencer par soigner l’âme. Car, c’est une erreur fondamentale des médecins d’aujourd’hui : séparer dès l’abord l’âme et le corps.

LE DECODAGE BIOLOGIQUE DES MALADIES

Le Décodage Biologique est une thérapie psycho-bio-cognitivo-comportementale qui permet, au moyen d'outils simples, de trouver le sens d'un symptôme, dans le but de dénouer les blocages profonds qui affectent notre santé ou notre comportement. Il s'agit d'une approche globale corps-esprit qui considère le symptôme comme un indice permettant de remonter jusqu'à la cause du " problème ". Le présupposé est que la problématique physique ou émotionnelle est la solution du cerveau pour répondre à un évènement, à une situation stressante, ou à un conflit intérieur non exprimé. Ce conflit intérieur ou cette situation stressante génère un sur-stress auquel le cerveau, ayant l'intention positive de nous préserver, va " programmer " une problématique physique, une problématique émotionnelle, ou un comportement non désiré. Cette " solution positive " est donc là pour nous préserver !!!... (Explication de Christian Flèche directeur de l'Ecole de Décodage Biologique)

LA METAMEDECINE

La Métamédecine est née en 1987. La racine du mot Métamédecine "méta" en grec signifie "aller au-delà". Si on compare la médecine traditionnelle à un iceberg, elle en est la partie visible, celle qui traite les symptômes, les douleurs ou corrige des défauts de fonctionnement organique par des interventions chirurgicales. La Métamédecine quand à elle, s'occupe de la partie immergée de l’iceberg, et traite plutôt la partie inconsciente liée aux sentiments, aux émotions, pour tenter de découvrir quel souvenirs douloureux logés dans la mémoire émotionnelle ont donnés origine au symptômes qui affectent la personne.

LA PSYCHO-NEURO-IMMUNOLOGIE (PNI)

A travers le monde, depuis plus d'un demi-siècle, des centaines de chercheurs s’intéressent aux effets que l’esprit peut exercer sur le corps et notamment sur la biologie de l'individu. Leurs observations montrent clairement que les émotions jouent un rôle déterminant dans le processus de maladie et de santé : Trente années de recherches ont permis d’explorer les effets de la pratique de techniques de gestion du stress et de relaxation sur la maladie. Des études rigoureuses mettent en évidence une amélioration significative de la qualité de vie de personnes gravement malades. C’est à partir de ces constats qu’apparut une nouvelle discipline scientifique : la psycho-neuro-immunologie. L'objet de cette science est de montrer les liens qui unissent des disciplines aussi différentes que la psychologie, la neurologie, l'immunologie et l'endocrinologie; en d’autres termes les liens unissant l’esprit et le corps. Les recherches les plus récentes permettent d’observer que ces techniques stimulent les défenses naturelles de l'organisme, notamment les cellules NK (Natural Killer) et augmentent ainsi l’espérance de vie 

LA GUERISON SPIRITUELLE

La guérison spirituelle consiste à ramener la paix, l'harmonie et l'équilibre entre la personne/son corps et son Ame. La maladie n'est pas l'objet de la guérison spirituelle. Il n'y a pas de combat avec "la maladie". Ce qui est recherché c'est le rétablissement de la paix intérieure, de l'équilibre et de l'harmonie de l'individu qui entraînent la guérison mentale et physique.
Dans le processus de guérison spirituelle la personne est actrice et responsable de son processus. Elle est pleinement consciente que sa vie, son épanouissement, sa réalisation, sa guérison reposent entre ses mains avec la mobilisation de toutes ses ressources personnelles intérieures.
Dans une conception spirituelle de l'être humain les mal-aise, les mal-être, la maladie sont compris comme un conflit entre la personne et son "Ame".
Les "j'ai mal" du corps sont compris comme un blocage de l'énergie vitale dans le corps. Quand la circulation de l'Energie vitale est rétablie dans la partie du corps qui souffre, naturellement on ressent l'Energie mieux circuler dans l'ensemble du corps.
La guérison spirituelle est toujours une auto-guérison. Elle est un cheminement personnel intime et unique. Le corps humain est biologiquement structuré pour s'auto-équilibrer. La guérison spirituelle est un processus actif, elle ne consiste pas à attendre un miracle mais en quelque sorte à créer "un miracle"

La Psychologie Humaniste est née de divers courants de pensées qui ont révolutionné leur époque et dont les protagonistes appartenaient à l'école de Palo Alto en Californie.Véritable tournant dans le monde de la psychologie, la psychologie humaniste se positionne en troisième courant afin de la distinguer des théories psychanalytiques. Elle met la relation patient/thérapeute au premier plan, avec un respect marqué pour le patient. C'est Abraham Maslow, psychologue américain connu pour ses travaux sur la motivation et Carl Rogers, autre psychologue américain à qui l'on doit l'idée de développement personnel et d'approche centrée sur la personne, et de Viktor Frankl, psychiatre autrichien. Les autres pionniers de la psychologie humaniste sont notamment Roger Vittoz, médecin suisse qui s'est intéressé, au début du 20e siècle, à l'équilibre entre le psychisme et le corps, Jacob Levy Moreno, psychiatre qui a mis au point le psychodrame, Frtiz Perls, psychiatre et psychanalyste allemand, qui a fondé la Gestalt thérapie, Alfonso Caycedo, médecin espagnol qui a mis au point la sophrologie, et Mihaly Csikszentmihalyi, psychologue hongrois qui a étudié le flow.

La Psychologie Positive marque un changement fondamental dans l’histoire de la psychologie. La psychologie traditionnelle est focalisée sur ce qui ne va pas et sur la manière de le réparer. La psychologie positive, elle, s’intéresse à la personne qui souhaite être épanouie, à la personne qui s’améliore, à la personne qui, même si elle rencontre des difficultés, s’en sort et peut parfois même en tirer un bonheur plus grand. La psychologie positive se pose donc comme l'étude scientifique des aspects positifs de la vie, en se focalisant sur ce qui va bien et sur les potentiels positifs d'un individu afin de promouvoir un sentiment de bien-être et d'accomplissement. La psychologie positive ne se contente plus de soigner, de réparer ou d'apaiser les névroses, elle vise à développer les capacités de chacun pour se construire une vie plus heureuse. C’est vraiment un regard nouveau qui est porté sur l’être humain !

Les psychothérapies cognitivo-comportementales (TCC) sont basées sur l'observation du lien entre les pensées, les émotions et des comportements. Ces thérapies se développent considérablement depuis le début des années 1980.
Il est considéré qu'il y a eu trois "vagues" de ces thérapies. La première, au début des années 1980, était surtout centrée sur l'aspect comportemental (acquisition de nouvelles habiletés, habitudes, identification et modification des facteurs qui influencent le comportement...).
La deuxième était plutôt centrée sur l'aspect cognitif. L'accent était mis sur la prise de conscience des liens entre pensées et émotions avec l'objectif de modifier les pensées dysfonctionnelles afin d'améliorer l'état émotif ou l'adaptation.
La troisième vague utilise moins la stratégie de modification des pensées et intègre plus le process de l'approche dite "de la pleine conscience" (mindfulness).
Contrairement à la psychanalyse, les TCC ne visent pas le changement de l'ensemble de la personne mais cherchent avant tout la suppression des symptômes gênants pour le patient.

La thérapie EMDR est une nouvelle méthode thérapeutique spécifique de Reprogrammation Neurologique issue d’une articulation entre la psychologie et la neurobiologie.
Les initiales E, M, D et R de cette thérapie viennent de son appellation anglo-saxonne : Eye Movement Desensitization and Reprocessing (signifiant "Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires").

C’est par hasard, lors d’une promenade en mai 1987, que la psychologue américaine Francine Shapiro, membre du Mental Research Institute de Palo Alto, découvrit que ses "petites pensées négatives obsédantes" disparaissaient quand elle faisait aller et venir rapidement ses yeux de gauche à droite. Elle proposa l’exercice à ses collègues, l’expérimenta auprès de ses patients et créer l’EMDR (1989), avec des résultats éclatants, notamment pour les états de stress post-traumatique (ESPT) subis par les victimes de conflits, d’attentats, de violences sexuelles ou de catastrophes naturelles.

Cette technique EMDR a été importée en France par David Servan-Schreiber.
Il expliquait que la plupart de nos souffrances résultent de blocages dans nos réseaux neuronaux.
Que si un événement douloureux a été mal “digéré” parce que trop violent, les images, les sons et les sensations liés à l’événement sont stockés dans le cerveau, prêts à se réactiver au moindre rappel du traumatisme. Et que le mouvement oculaire débloque l’information traumatique et réactive le système naturel de guérison du cerveau pour qu’il complète le travail.
En utilisant des stimulations bilatérales par mouvements oculaires nous agissons directement sur le cerveau et sur la manière dont les connexions neuronales s’effectuent, pour en quelque sorte ouvrir le vase clos afin de libérer ce qui était enfermé et permettre à de nouveaux liens positifs de se faire.   

La thérapie EMDR consiste donc à remettre la charge émotionnelle de ces événements a fin qu'ils accèdent à leur place de souvenir et cessent d'être activés dans le présent. 
Tout repose sur la mémoire, sur l’encodage du souvenir et des émotions qui l’accompagnent.
Ce qui soignerait, dans l’EMDR, c’est de "reformater" cet encodage. Replongé dans son passé afin d’être au plus près des perceptions sensorielles éprouvées au moment de l’événement, le patient est conduit, grâce à une stimulation sensorielle, à concentrer son activité cérébrale sur le présent. De cette polarisation naîtrait la possibilité de retraiter le traumatisme par dissociation de l’émotion et du souvenir. D’où le fait que celui-ci ne disparaisse pas. Il se délivre de sa charge émotionnelle, comme après un deuil. 

Il est important de noter que la personne en traitement active le processus de guérison elle-même et qu’elle en garde le contrôle exclusif.

L’EMDR active un processus d’autoguérison bien plus rapide que toutes les psychothérapies verbales à long terme et amène des résultats vraiment spectaculaires dès les toutes premières séances.
Bien que pouvant paraître surprenante, l'efficacité de cette thérapie EMDR a été validée scientifiquement par plusieurs études, et notamment par l'imagerie cérébrale qui confirme ses réels effets. 
L'EMDR est une vraie thérapie brève dont l’efficacité est démontrée depuis plusieurs années, et qui permet de se débarrasser rapidement et définitivement de toutes  les conséquences d'origines émotionnelles induites par des traumatismes récents ou anciens, tant connus qu'inconnus.
Avec un taux de réussite de 80%, l'EMDR est une des méthodes les plus efficaces en un minimum de séances, d'ailleurs la seule avec les TCC dont l’usage est officiellement recommandé par l’OMS (L’organisation Mondiale de la Santé) ainsi que par l’INSERM ( Institut National de la Santé et de la Recherche) et l’HAS (Haute Autorité de Santé).

L’EMDR est pratiquée dans le monde entier auprès de milliers de personnes de tous âges et de toutes conditions (enfants dès la naissance, adolescents et adultes) souffrant de troubles psychologiques et souffrant de perturbations émotionnelles liées plus ou moins à un traumatisme.

L'EMDR s'adresse aux personnes
■ ayant subi des traumatismes, psychotraumatismes ou actes traumatisants, victimes de crime, délits, agressions, harcèlement, abus sexuels /agression sexuelle
victimes d’accidents de toutes sortes ou catastrophes naturelles, d’opération chirurgicale, de maladie grave, ayant été témoins d’actes violents, traumatisants comme les situations de guerre ou d’attentats 
■ travaillant au contact de la violence, la souffrance , comme les soignants, pompiers, policiers…
■ ayant eu des évènements de vie difficile ou des petits traumatismes : enfance perturbée, séparations …

L’EMDR permet également de traiter les pathologies suivantes :
- stress, anxiété
- dépressions situationnelles, troubles et états dépressifs
- phobies, peurs, crises d’angoisse, cauchemards 
- manque de confiance en soi et la mauvaise estime de soi
- impossibilité d’avoir une relation affective satisfaisante
- ruptures amoureuses non résolues
- deuils
- difficultés relationnelles
- troubles du comportement alimentaire
- addictions (alcool, drogue, jeux…)
- difficultés professionnelles, épuisement professionnel​

Les techniques de psychologie énergétique se sont répandues partout dans le monde, et on a pu observer qu’elles catalysaient des changements rapides, extra-ordinairement surprenants et durables, et ce tant au niveau cognitif, qu’émotionnel ou comportemental. La psychologie énergétique prend racine dans la médecine traditionnelle chinoise, le qi-gong et le travail des pionniers modernes tels que George Goodheart (chiropracteur et fondateur de la kinésiologie), le psychiatre australien John Diamond et le psychologue Roger Callahan (fondateur de la Thought Field Therapy).
Au cours des trente dernières années, depuis la découverte de Callahan, plus de trente variantes de ces techniques sont apparues. Il existe aujourd'hui beaucoup de modèles de psychologie énergétique comme l’Emotional Freedom Technique (EFT), la Thought Field Therapy (TFT), la Tapas Acupressure Technique (TAT)...
La version la plus populaire (et la plus simple à mettre en oeuvre) de la psychologie énergétique et de toutes les thérapies basées sur les méridiens est l'EFT. 

L' E F T (Emotional Freedom Technic ou Technique de libération émotionnelle) est une méthode de guérison faisant partie du courant de la psychologie énergétique, et créée par l'ingénieur américain Gary Craig. 
L'EFT peut être simplement décrite comme une forme psychologique d'acupuncture, mais sans les aiguilles, permettant d’apaiser les souffrances ou traumatismes trop longtemps refoulés.
Grâce à de simples tapotements du bout des doigts tout en décrivant le problème qui préoccupe la personne, la charge émotionnelle négative s’allège nettement;
il se produit alors une véritable libération qui permet d’amorcer le mieux-être; la progression ressentie est souvent très nette et la personne réussit à se libérer d’un gros stress sans nécessairement comprendre pourquoi.
L'EFT connecte l'esprit et le corps afin d'éliminer les émotions négatives inutiles, tout en optimisant l'état physiologique du corps.
Elle permet de passer outre les cognitions, les schémas et procès mentaux habituels qui empêchent d'évoluer.
L'EFT permet d’atténuer autant les douleurs physiques qu'émotionnelles, et toujours de manière rapide, et des résultats pérennes.
L'EFT peut être pratiquée à tout moment et en tout lieu par les patients qui s’autonomisent grâce à elle. 
Un des aspects les plus importants de l'EFT réside dans le fait qu'elle redonne le contrôle au patient et lui permet d’évoluer à son rythme vers ses objectifs personnels.
NOTA BENE : Il est difficile d’évaluer le nombre exact de personnes qui ont été traitées avec l’EFT à ce jour, elles sont de toutes façons très nombreuses tant la méthode est simple et efficace. Bien que l'EFT bouscule complètement notre système conventionnel de croyances, les résultats demeurent tellement exceptionnellement remarquables que les praticiens eux-mêmes sont souvent stupéfaits par les résultats qu’ils obtiennent.
Comme le dit son fondateur Garry Graig, l’EFT marche souvent, là où rien d’autre n’a pu marcher !

L’EFT peut aider à résoudre tous types de problèmes physiques ou mal être psychologique : 
- douleurs physiques diverses : migraines, rhumatismes, tendinites, arthrose, blessures …
- problèmes de peau : eczéma, psoriasis, acné
- allergies, asthme 
- énurésie
- soutien et accompagnement lors de maladies graves et/ou chroniques
- stress, nervosité, anxiété, angoisses
- peurs, phobies, blocages
- anxiété, angoisse, crise de panique, nervosité, stress, chagrin, colères, culpabilité
- troubles du sommeil
- addictions & dépendances : alimentaires, jeux, cigarettes, alcools…
- TOCS (Troubles obsessionnels compulsifs)
- soutien et accompagnement lors de maladies graves et/ou chroniques
- troubles du stress post-traumatique
- problèmes relationnels, 
- problèmes sexuels
- aide à l’atteinte d'objectifs
- chagrin, colère, culpabilité
- traumatismes et abus
- manque de motivation
- manque de confiance en soi
- développement des performances physiques et psychologiques
- mauvaises habitudes (se ronger les ongles, s’arracher les cheveux…)
- amélioration de performances et aide à l’atteinte d'objectifs

LA PSYCHANALYSE ACTIVE

La Psychanalyse Active a été créée au début des années 80; elle est le fruit des travaux de Ferenczi, Rank et des réflexions de psychanalystes de différentes obédiences, souhaitant réduire la durée de la cure psychanalytique.
La psychanalyse active est une méthode innovante, permettant une introspection rapide et efficace de notre psychisme.
Ses principes fondamentaux sont les mêmes que ceux d’une psychanalyse classique.
Une relation d'alliance s'instaure entre l'analysant (celui qui fait son analyse) et l'analyste (guide) basée sur le principe de la communication de deux savoirs : le vécu subjectif de l'analysant et le savoir-écouter de l'analyste.
La psychanalyse active travaille sur le symptôme et ne vise pas à simplement le comprendre pour le contrôler, contrairement à la psychanalyse passive, mais vise à le faire disparaître au mieux et au plus vite, ou à l’atténuer suffisamment pour un apaisement réel.
En psychanalyse active, les cures sont courtes et dynamiques (deux à quatre ans), adaptées au rythme et aux problématiques d'aujourd'hui.
En conclusion, le travail en psychanalyse active est plus dynamique, plus détendu, plus rassurant et offre des résultats plus rapides et plus efficaces qu'une psychanalyse traditionnelle !

LA PSYCHOLOGIE QUANTIQUE

La Psychologie Quantique soutient qu’il existe réellement un lien entre la conscience et la matière. Selon les dires de Danah Zohar, ce qui apparaît cohérent à l’individu, vient simplement du fait que la machine humaine est construite et répond aux mêmes règles que tout le reste de l’univers. Il semblerait qu’on puisse envisager l’être humain comme une machine régie par un ensemble de règles inter-reliant la physique et le psychique ... et auquel cas, le sort de l’individu ne tiendrait pas du hasard.

LA PSYCHOLOGIE TRANSPERSONNELLE

La psychologie transpersonnelle est une école de psychologie née au début des années 70 de la rencontre entre plusieurs thérapeutes, dont Abraham Maslow et Stanislav Grof. Considérée comme la quatrième vague en psychologie, elle se situe dans la lignée de psychanalystes comme Carl Gustav Jung et Roberto Assagioli. Grof définit la psychologie transpersonnelle comme une discipline visant à faire une synthèse de la spiritualité authentique et de la science.

LES THERAPIES INTER-PERSONNELLES T.I.P.

Les thérapies interpersonnelles sont d’apparition récente, et encore quasiment inconnues en France. Pourtant, elles comptent parmi les plus efficientes pour certains problèmes, comme les problèmes de dépression, d’anxiété, d’affirmation de soi. Leur principe est le suivant: puisque de nombreux problèmes psychiques trouvent leurs racines dans les difficultés inter-relationnelles, si on donne aux personnes la possibilité d’acquérir les outils pour gérer ces relations, alors on peut les aider à surmonter leurs difficultés.

LA PSYCHOGENEALOGIE

Développée dans les années 1970 par Anne Ancelin Schützenberger, la psychogénéalogie repose sur le principe selon lequel le vécu de nos ancêtres influencerait notre existence. Comme son nom l’indique, cette technique thérapeutique repose sur la généalogie. Il s’agit d’analyser le vécu de ses ancêtres pour y découvrir les causes de ses troubles actuels. Blocages, problèmes psychologiques, difficultés personnelles et même maladies pourraient provenir de nos aïeux. Car les traumatismes seraient transmis de manière inconsciente de génération en génération, selon le fameux inconscient familial ...

LA THERAPIE FAMILIALE

Elle fonctionne sur la relation entre les membres d'une même famille. À la différence de l'approche classique, l'individu seul ne l'intéresse pas, ni son passé, ni son inconscient. Pour elle, la famille constitue une petite tribu, avec ses règles, ses codes ... Lorsqu'un individu souffre d'un trouble, il est souvent ce que nous appelons le "patient désigné". Tous se mettent inconsciemment d'accord pour le pointer comme responsable du problème. C'est une façon de se rassurer et de se dédouaner. À partir du moment où l'on modifie cette dynamique, tous les participants bougent de leur place. C'est l'effet papillon, le battement d'aile qui change la face de la famille ! Elle est adaptée pour les troubles suscités par un divorce, les difficultés au sein des familles recomposées, les rivalités dans la fratrie, la crise d'adolescence, ou encore la maladie, le handicap ou la mort, bref, tout événement qui vient bouleverser la famille. Elle est également efficace contre les troubles de l'attachement et les addictions de toutes sortes.

LA THERAPIE DE COUPLE

La plupart des couples traversent tôt ou tard une crise. Celle-ci peut être déclanchée brutalement à l'occasion d'un changement extérieur, ou plus lentement suite à une évolution interne. Elle peut provenir aussi d'une mauvaise communication entre les partenaires. Les couples consultent lorsqu’ils pensent qu’il vaut mieux essayer de se parler ou qu’il vaut mieux faire appel à un tiers professionnel et extérieur plutôt que de poser des actes l’un à l’encontre de l’autre et quelquefois occasionner des "dégâts collatéraux" aux enfants. On vient consulter en couple pour se parler au lieu de se séparer ou se faire souffrir mutuellement, ou pour se parler encore si l’on décide de se séparer. Tous les couples hétérosexuels ou homosexuels peuvent être concernés par ce type de travail. Dans tous les cas, avant d'être un bon compagnon pour l'autre, il est nécessaire d'être un bon compagnon pour soi-même. Car en apprenant à se connaître et à se respecter, il devient plus facile de communiquer et de partager son amour : c'est pourquoi très souvent, les séances de couple sont alternées avec des séances individuelles pour chacun des deux membres.

LE SOUTIEN PARENTAL

Elever des enfants c'est accepter de se confronter à ses propres limites. Nos enfants, en effet, ont la faculté de nous pousser dans nos retranchements. Ils nous offrent également l'opportunité de reconsidérer l'éducation que nous avons reçue, et de choisir une autre forme de relation, plus riche et épanouissante. Par ailleurs, avoir des enfants, les élever et être parents sont trois choses différentes, et nous devons apprendre à les concilier, comme nous devons concilier nos différentes casquettes : enfant de nos parents, adulte, parent, époux(se), professionnel, ami(e) ... Plutôt que de vous proposer des recettes, je peux vous offrir une écoute à plusieurs niveaux : écouter l'enfant en vous qui se débat encore avec l'éducation qu'il a reçue, écouter l'adulte qui souffre de se sentir incompétent dans son rôle de parent, et écouter le parent qui se sent démuni ... Et bien sur j'aide tous les parents souffrant de Burn-out parental !...

LA THERAPIE POUR ADOLESCENTS

L’adolescence est une période souvent difficile à vivre tant pour l’adolescent que pour ses parents qui doivent continuellement s’adapter à l’évolution de leurs enfants pas encore tout à fait adultes. Quête identitaire, puberté, transitions, nouvelles amitiés, relations amoureuses, performance scolaire… les défis de l’adolescence sont souvent source de beaucoup d’anxiété ou de souffrance.Beaucoup d’adolescents ne font pas de bruit mais souffrent en silence. Des symptômes tels que l’excès de timidité, l’isolement, le renfermement sur soi, des somatisations récurrentes sont autant des symptômes qui traduisent un mal-être pour l’adolescent.La psychothérapie est avant tout un espace pour déposer sa souffrance, son mal-être. En parler, l’exprimer par des mots peut permettre d’éviter les passages à l’acte qui peuvent être destructeurs voir fatals dans malheureusement encore de trop nombreux cas. En disant ce qu’il ressent, il va pouvoir comprendre son comportement, en prendre conscience et mettre du sens sur ses problèmes.Comprendre ses difficultés, c’est déjà le premier pas vers des solutions. Le thérapeute est là pour le guider, l’aiguiller et trouver son propre chemin. La psychothérapie de l’adolescent est le plus souvent une thérapie de soutien. L’adolescent à bien souvent besoin d’une écoute profonde et sans jugement de son ambivalence et de son mal être. Il à besoin d’être compris dans toute sa complexité ce qui n’est pas toujours facile à faire pour les parents qui vivent au quotidien avec lui. La thérapie de l’adolescent est d’une certaine façon très relationnelle. C’est à dire qu’elle est très dans "l’ici et maintenant". L’adolescent à besoin de s’identifier à l’adulte (et si possible au thérapeute) pour avoir envie de grandir, quitter l’enfance et passer dans le monde des adultes.

C'est vous qui en parlez le mieux

J.Bernard

 Il y a des gens sur cette Terre dont la Présence, les actes et la dévotion est un cadeau inestimable pour l’humanité toute entière. Certaines de ces personnes dévouent leur vie entière, leur Energie et leur Âme à accompagner les Hommes. Thierry Guilhou est l’un d’entre eux ! De tout mon coeur, je vous souhaite, à toutes et tous, d’avoir, comme moi, la Chance de croiser son chemin !

Brigitte

De retour chez Thierry après deux ans, pour une « révision », je suis de nouveau impressionnée par l’efficacité de son approche. C’est toujours aussi magique de passer d’un état à l’autre en si peu de temps. Quand je pense que ma meilleure amie consulte un psychologue depuis plusieurs mois pour de vraiment maigres résultats … Avec Thierry, ce sont toujours des effets immédiats ! Merci pour tout.  

Julie

Mr Guilhou exerce avec des méthodes vraiment hors du commun, et cependant hyper puissantes et efficaces puisqu’elles m’ont permis d’améliorer ma situation en à peine une quinzaine de séances, alors que cela faisait plus de 4 ans que je passais de spécialiste en spécialiste sans jamais ni progresser ni trouver un quelconque espoir de solution … Merci Thierry, vous êtes un vrai magicien :):)

Pour prendre rendez-vous, ça se passe ici 😉

Thierry Guilhou

44 avenue d'Espagne
Résidence Les Soleyades
64600 Anglet

(+33) (0)6 32 89 03 53

thierry.guilhou@gmail.com

thierry-guilhou

Thierry Guilhou Positif Coaching

Retour haut de page